Messagerie infogérées par ICS

Accès à votre boite mail depuis le web

  • via ce lien, ou via webmail.[votredomaine.tld]. Connectez-vous avec le code et le mot de passe communiqués par ICS.

Accès à votre boite mail depuis un client mail (EMClient, Apple Mail, Thunderbird, Outlook, etc)

Vous trouverez la documentation sur le paramétrage de ces clients mail sur cette page (ou ci-dessous).

Protocole Serveur              Port
IMAP      mail.[votredomaine.tld]  993 avec SSL (sinon 143 sans sécurité - NON RECOMMANDE)
POP 3     mail.[votredomaine.tld]  995 avec SSL (sinon 110 sans sécurité - NON RECOMMANDE)
SMTP      mail.[votredomaine.tld]  465 avec SSL (sinon 26 sans sécurité - NON RECOMMANDE)
                                   587 avec TLS

Message d’absence ou auto répondeur

Vous pouvez mettre en place un message d’absence, ou un répondeur automatique, depuis l’interface web.

Vous pouvez également changer votre mot de passe de messagerie. Utilisez impérativement un mot de passe d’au moins 8 caractères, mélangeant des minuscules, des majuscules et des chiffres, et ne comportant pas de mot connu, comme par exemple Passord, Azerty01, ou Covid-19. Chaque jour, nos serveurs subissent des dizaines ou des centaines d’attaques. Prémunissez vous contre ces attaques en sécurisant vos mots de passe. (Pour rappel, l’utilisation de pratiques numériques inadaptées pourra être considéré comme une faute professionnelle par votre employeur, votre responsabilité est engagée.)

Espace disque pour les boites mail.

Par choix délibéré, nous avons décidé de proposer des boites mail avec un volume de 2 Go.

Ce volume est très suffisant pour une utilisation normale. Pour tout motif spécifique, le volume des boites peut être étendu, cependant l’extension d’espace est facturée.

Nous nous appliquons ce choix à nous-même, aussi la plupart des boites mail ICS-Informatique ou Gestan sont limitées à la moitié de cette valeur, soit 1Go.

Pourquoi ce choix anti-commercial ?

Les activités numériques ont un impact important sur la pollution de notre planète, d’autant plus que beaucoup d’utilisateurs pensent sincèrement qu’il s’agit d’une activité « propre ». Erreur ! L’envoi d’un e-mail avec une pièce jointe de 1Mo produit autant de CO2 que l’envoi d’un courrier physique entre Paris et Lyon.

Ainsi, bien que les affirmations gouvernementales doivent être souvent considérées avec prudence, le ministère de l’écologie français rapporte que nos activités en ligne représentent 3,7% des émissions mondiales de gaz à effets de serre, soit à peu près l’équivalent de tout le transport aérien (mais moins que la respiration humaine, évaluée à 4%). Chaque mail stocké induirait le rejet de 10 grammes de CO2 par an environ, notamment à cause de la consommation électrique des datacenters.

Pour cette raison, le compte mail ne doit pas servir de système d’archivage !

Chaque mail obsolète, stocké inutilement, qui plus est s’il contient une pièce jointe volumineuse, est une pollution invisible, mais bien réelle, il s’agit d’un véritable gaspillage de ressource. Comment se plaindre du réchauffement climatique, et de ses possibles causes anthropiques, sans commencer par adopter des comportements plus sobres ? 

Nous avons noté récemment, avec satisfaction, que certains services Google adoptaient aussi cette politique de sobriété (Fin du stockage illimité sur Google Photos, dès le 1/6/2021).

Comment faire pour faire le ménage dans sa boite mail ? Nous vous recommandons cet article de Energic, cet article d’Arobase, mais il en existe plein d’autres.

Plus d’information sur ce sujet :

  • L’indépendant : Chaque Français stocke entre 10.000 et 50.000 e-mails non lus : à ce rythme, la pollution numérique va-t-elle rattraper le transport aérien ?
  • Futura-Science : Quelle est l’empreinte carbone d’un e-mail ?
  • Ovea : le mail, un petit clic pour un grand choc écologique.