Catégorie : Sécurité informatique

Windows 10, annoncé pour le 29 juillet

Windows 10 sera disponible à partir du 29 juillet. Ce qui est nouveau, et bien qu’un certain flou subsiste encore autour des annonces de Microsoft, c’est qu’il sera proposé en téléchargement gratuit aux utilisateurs de Windows 7, 8 ou 8.1, jusqu’en juillet 2016. La version payante devrait se situer aux alentours de 100 euros.



Loi sur le renseignement : la surveillance de masse est en marche

sur_ecouteLe projet de loi sur le renseignement vient d’être examinée par les 30 parlementaires qui étaient présents à l’Assemblée, ce 16 avril dernier, et devrait être votée le 5 mai. Elle donne aux services de l’Etat la possibilité légale d’utiliser tous les moyens de la surveillance de masse : écoutes téléphoniques, IMSI-catchers, « boîtes noires », balises de géolocalisation, keyloggers, micros et caméras en tous lieux, y compris lieux privés (cafés) ou domicile.



Big brother s’appelle Facebook

Facebook vous connaît mieux que vos proches.

Des sites comme Facebook et son bouton « J’aime » permettent de mieux sonder la personnalité d’une personne que ses amis et ses proches, conclut une recherche britannique publiée lundi aux Etats-Unis dans les Comptes rendus de l’Académie américaine des sciences (PNAS).



Un coffre-fort numérique pour transférer les documents confidentiels

lock-250pxTrois solutions pour l’envoi ou le stockage sécurisé de documents sont lancées ces jours-ci par deux post-doctorants de l’EPFL. Elles ont en commun de rendre les données illisibles sans un code choisi par l’utilisateur.



On ne le dira jamais assez…

On ne le dira jamais assez : ne communiquez jamais vos informations personnelles ou vos informations bancaires à un site Internet.

500

Communiqué Banque de France

La Banque de France alerte le public sur la recrudescence des tentatives d’usurpation d’identité et de vol de données visant entreprises et particuliers, sous les prétextes les plus divers (migration SEPA, interdiction bancaire, déblocage de crédit, lettre du Président…).

La Banque de France voit en effet son nom et son logo utilisés dans un courrier électronique prétendument envoyé depuis une adresse @banque-france.fr dans lequel il est souvent demandé au destinataire de cliquer sur un lien renvoyant vers un faux site de la Banque de France, ainsi qu’un formulaire de saisie de données invitant l’internaute à communiquer ses coordonnées bancaires…

Source : Banque de France



WordPress et la sécurité des sites web

L’article ci dessous illustre d’une manière particulièrement croustillante, mais parfaitement bien documentée, les risques de sécurité liés aux sites web.

Pour ce qui nous concerne, bien que pratiquant des prix très largement inférieurs à ceux déboursés par Carla, nous assurons une maintenance permanente de nos sites sous WordPress ! A chaque connexion, les mises à jour nécessaires sont effectuées, et chaque mois, une vérification systématique est effectuée, afin de conserver en permanence des logiciels à jour. Et chaque semaine, un backup des bases est réalisé sur un serveur séparé. De quoi dormir tranquille.

Bien entendu, l’exemple du site de Carla ne saurait servir de prétexte à la critique de telle ou telle tendance politique : la Toile rit encore du site de Ségolène, « Désirs d’avenir » (2009), qui avait lui aussi été une gabegie financière en même temps qu’une aberration complète, en terme de design, de technique, et d’ergonomie. Cet équilibre des catastrophes devrait cependant amener le milieu politique à davantage de modestie. Mais pour cela, on attendra que les ministres escroquant le fisc veuillent bien démissionner de leur mandats électifs…



Cookies : des contrôles à partir d’octobre

Après une concertation approfondie avec les acteurs de la publicité sur Internet, la CNIL a publié, le 5 décembre 2013, une recommandation relative aux cookies et autres traceurs. 11 mois après, elle vérifie la conformité des acteurs à ce qu’elle a préconisé.delete-cookies-monster

A partir du mois d’octobre, soit 11 mois après la publication de sa recommandation relative aux cookies et autres traceurs, la CNIL va contrôler le respect de la loi sur ces aspects. Elle sera, pour cela, amenée à utiliser ses pouvoirs de vérifications sur place ainsi que ses nouveaux pouvoirs de contrôle en ligne.